Carrousel du Louvre à Bon Marché : balade originale

Carrousel du Louvre - Quadrige

Carrousel – Quadrige de l’Arc de Triomphe du Carrousel

 

Balade-itinéraire

La promenade

Louvre jusqu’au magasin Bon Marché sur la Rive gauche

via Concorde, Assemblée Nationale, Hôtel Matignon et Musée Rodin

que nous proposons ci-dessous au départ de la Pyramide du Louvre, va vous conduire 3 km plus loin jusqu’au magasin Le Bon Marché. La durée est de 2 1/2 heures environ, suivant votre rythme. Vous pourrez voir et apprécier, sur une si courte distance, plus de 20 monuments, jardins, statues et lieux historiques ou très connus :

Le Louvre – Le Palais, le Musée (et comment organiser sa visite, la localisation des chefs d’œuvres) – la Pyramide, la Cour Carrée, les jardins du Carrousel et des Tuileries (Avec leurs centaines de statues), Place de la Concorde et l’Obélisque, le Palais Bourbon, le Ministère des Affaire Étrangères, l’Hôtel Matignon, la basilique Ste Clotilde, les Musées Rodin et Maihol et le Bon Marché.

Pour chacun d’eux, au fil du parcours, vous trouverez des informations qui peuvent être complétées immédiatement, si vous le désirez, en appelant le Guide complet de cette promenade (En cours de rédaction). Vous trouverez également dans cette page les informations nécessaires si vous désirez visiter l’un d’eux (Heures d’ouverture, etc.).

Pour les besoins de chargement via internet, cette promenade est divisée en 3 parties qui s’enchaînent les unes aux autres:

 

1ère partie : Carrousel du Louvre à Bon Marché : balade originale

1. Le Louvre – Le Palais

2. Pyramide du Louvre et le projet du Grand Louvre

3. Musée du Louvre

4. Cour Carrée du Louvre

5. La voie triomphale

6. Carrousel, Jardin du Carrousel et Carrousel du Louvre

7. Jardin des Tuileries

 

2ème partie : Palais Bourbon – Balade depuis les Tuileries – http://paris-guide-web.com/palais-bourbon/

8. Musée galerie du Jeu de Paume

9. Musée de l’Orangerie

10. Place de la Concorde

11. Obélisque de la Concorde

12. Pont de la Concorde

13. Palais Bourbon

14. Ministère des Affaires Étrangères

 

3ème partie : Hôtel Matignon, balade jusqu’au Bon Marché – http://paris-guide-web.com/hotel-matignon/

15. Église Sainte Clotilde (Basilique Sainte-Clotilde-et-Sainte-Valère)

16. Rue de Grenelle

17. Musée Rodin

18. Hôtel Matignon

19. Musée Maillol – Fondation Dina Vierny

20. Fontaine des Quatre-Saisons

21. Le Bon Marché

 

Itinéraire : La carte ci-dessous indique l’itinéraire à suivre.

Chaque repère sur la carte correspond au numéro de l’un des paragraphes ci-dessous et en cliquant dessus vous obtiendrez le nom du monument, du musée, etc.

En cliquant sur la carte, vous pouvez la déplacer dans la fenêtre, la réduire ou l’agrandir afin de visualiser le nom d’une rue ou autre.

 

 

1ère partie « Carrousel » : la promenade du Louvre au Bon Marché divisée en 3 parties :

La Pyramide du Louvre dans la Cour Napoléon est le point de départ de cette promenade.

Cette promenade débute au cœur historique de l’ancien régime et de la France Médiévale avec Philippe Auguste (1165 – 1223). C’est là que se sont déroulés des épisodes sanglants sous la Révolution, sous la IIIème République et jusqu’en 1934.

 

Rallier le point de départ de cette promenade , en face de la Pyramide du Louvre. Vous êtes dans la Cour Napoléon du Louvre, avec une vue intérieure du Palais du Louvre.

 


1. Le Louvre – Le Palais

99 rue de Rivoli
75001 Paris
GPS : 48° 51′ 40″ N 2° 20′ 09″ E
Accès
Métro :
lignes 1 station Palais-Royal/musée du Louvre
Bus:
n° 21,24,27,39,48,68,69,72,81,95
Paris l’Open Tour :
arrêt face à la pyramide
Stations Velib à proximité du musée :
n°1015 : 2 place A. Malraux, n°1023 : 165 rue Saint-Honoré, n°1014 : 5 rue de l’Échelle, n°1013 : 186 rue Saint-Honoré
En voiture :
un parc de stationnement souterrain est accessible par l’avenue du général Lemonier, tous les jours de 7h00 à 23h00.
Batobus :
Escale Louvre, quai François Mitterrand

 

Depuis le 12ème siècle, le Louvre a traversé l’histoire de France. Au début, c’était un château fort médiéval qui devint la résidence des rois de France puis une galerie d’art royale, enfin un des plus grands musées du monde, protégé et enrichi à toutes les époques et tous les régimes politiques.

C’est en 1190 que le roi Philippe-Auguste construisit une forteresse pour renforcer aux abords de la Seine les remparts qu’il avait fait construire. Les récents travaux en ont dégagé les douves et le donjon, que l’on peut voir dans le « Louvre médiéval ».

En 1515, François Ier commença à transformer l’ancien château-fort en palais Renaissance. Puis Henri IV engagea en 1594 le grand projet de réunir le Louvre au château des Tuileries (Aujourd’hui détruit, qui se situait à l’emplacement des jardins des Tuileries). Il s’agissait de construire deux longues galeries consacrées aux collections d’art du roi. Au 17è siècle, le Louvre marqua l’évolution vers le classicisme français. Louis XIV préféra le projet régulier et imposant de Claude Perrault pour construire la façade sud au dessin baroque du Bernin. Juste derrière, la Cour carrée désormais ouverte sur la ville est délicatement éclairée le soir (Ouverte de 7.30-24.00 h en été, 8.45-22.00 h en hiver).

Devenu musée en 1793, le Louvre connut ses ultimes transformations sous le second Empire, lorsque les galeries situées de part et d’autre de la cour Napoléon (où se situe la Pyramide) furent achevées. Mais au moment où le dessein originel de relier le palais du Louvre aux Tuileries était achevé, le château des Tuileries était incendié par la Commune en 1871, ses ruines détruites dans les années suivantes.

 


Phases de construction du Palais du Louvre

 

Carrousel du Louvre - Plan historique Louvre

By Paris 16 (Own work) via Wikimedia Commons

 

Rep. Date construction Roi Architecte
1 1546 – 1549 Francois 1erHenry II Pierre Lescot
2 1559 – 1574 Francois II Charles IXHenry III Pierre Lescot
3 1564 – 1570 Caterine  de Medici Philibert de l’Orme
4 1566  Caterine de Medici Pierre Lescot
5 1570 – 1572 Caterin e de Medici Jean Bullant
6 1595 – 1610 Henry IV Louis Métezeau
7 1595 – 1610 Henry IV Androuet du Cerceau
1861 – 1870 Napoleon III Hector-Martin Lefuel
8 1595 – 1610 Henry IV Androuet du Cerceau
9 1624 – 1654 Louis XIIILouis XIV Jacques Lemercier
10 1653 – 1655 Louis XIV Louis Le Vau
11 1659 – 1662 Louis XIV Louis Le VauCarlo Vigarani
12 1659 – 1664 Louis XIV Louis Le Vau
13 1661 – 1664 Louis XIV Louis Le Vau
14 1664 – 1666 Louis XIV Louis Le Vau
15 1664 – 1666 Louis XIV Louis Le Vau
1874 – 1880 Troisième République Hector-Martin Lefuel
16 1667 – 1670 Louis XIV Louis Le VauClaude PerraultCharles Le Brun
17 1806 – 1811 Napoleon 1er Charles PercierPierre Fontaine
18 1816 – 1824 Louis XVIII Pierre Fontaine
19 1852 – 1857 Napoleon III Louis ViscontiHector-Martin Lefuel
20 1861 – 1870 Napoleon III Hector-Martin Lefuel
 21 1874 – 1880       Troisième République Hector-Martin Lefuel

By Paris 16 (Own work) [CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons – Références : Yvan Christ () Le Louvre et les Tuileries; histoire architecturale d’un double palais, Paris: Tel, pp. 148-149

 

En face de vous, vous avez la Pyramide qui a soulevée bien des polémiques au moment de sa construction. C’est aussi l’entrée principale du Musée du Louvre.


2. Pyramide du Louvre et le projet du Grand Louvre

Cour Napoléon
75001 Louvre

 

En 1981, le Grand Louvre fut l’un des grands travaux décidés par le président Mitterrand. L’aile Richelieu (Au nord, côté rue de Rivoli) alors encore occupée par le ministère des Finances devient partie du musée. Le ministère est transféré à son emplacement actuel, quai de Bercy. La surface du musée passe de 30 000 m² à 55 000 m².

 

Carrousel du Louvre - Louvre Cour Napoléon

Le Louvre par Benh LIEU SONG, via Wikimedia Commons

L’architecte sino-américain Leoh Ming Pei chargé du projet, proposa d’édifier une entrée centrale dans la cour Napoléon, ancien parking rendu aux piétons afin de desservir les trois ailes du musée. L’ajonction de l’aile Richelieu et la nouvelle entrée de la pyramide évite d’avoir un musée-couloir de 800 mètres de long.

La silhouette transparente au volume dépouillé suscita alors bien des polémiques. Pour son auteur, la pyramide ne cherche pas à « se raccorder avec l’architecture classique ou de lutter avec elle ».

Le projet du Grand Louvre prévoit aussi la rénovation des espaces du musée des Arts décoratifs (Entrée au 107 Rue de Rivoli), le réaménagement du jardin des Tuileries, le nettoyage des façades et une vaste galerie marchande souterraine : le Carrousel du Louvre (Architecte Michel Macary) avec ses restaurants

 

Tout autour de vous, dans les salles du Palais du Louvre, sont exposées des chefs d’œuvres qui vous attendent.


3. Musée du Louvre

 

Comment arriver au Louvre

En métro : lignes 1 station Palais-Royal/musée du Louvre
En bus : lignes n° 21,24,27,39,48,68,69,72,81,95
Paris l’Open Tour : arrêt face à la pyramide
Stations Velib à proximité du musée: n°1015 : 2 place A. Malraux, n°1023 : 165 rue Saint-Honoré, n°1014 : 5 rue de l’Echelle, n°1013 : 186 rue Saint-Honoré
En voiture: un parc de stationnement souterrain est accessible par l’avenue du général Lemonier, tous les jours de 7h00 à 23h00.
En Batobus: Escale Louvre, quai François Mitterrand

Depuis l’Aéroport d’Orly : RER C direction Champs de Mars-Tour Eiffel, descendre à Saint-Michel Notre-Dame, marcher jusqu’à Saint Michel, prendre le bus 27 direction Saint Lazare, descendre à Musée du Louvre, en face de la Pyramide.

Depuis l’Aéroport Charles de Gaulle : RER B direction Massy-Palaiseau, changer à Chatelet les Halles, prendre la ligne 14 direction Saint-Lazare, descendre à Pyramides et marcher jusqu’au musée du Louvre ou bien prendre la ligne 1 et descendre à Palais-Royal / Musée du Louvre.

 


Comment entrer au Louvre – Informations pratiques

Adresse :
Musée du Louvre,
99 rue de Rivoli
75001 Paris
GPS : 48° 51′ 40″ N 2° 20′ 09″ E
Téléphone : + 33 (0)1 40 20 53 17
Horaires : Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi – Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi.
Fermetures : Les 1er janvier, 1er mai, 14 juillet et 25 décembre

Carrousel du Louvre - Louvre ensemble extérieur

Plan général extérieur du Louvre

Accès par la Pyramide et la galerie du Carrousel : ouvert tous les jours sauf le mardi, de 9h à 19h30 et jusqu’à 22h le mercredi et le vendredi.
Accès par le Passage Richelieu : ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 17h30 et jusqu’à 18h30 le mercredi et le vendredi.
Accès par le Porte des Lions : en raison de contraintes techniques, cet accès peut être fermé. Merci de vous renseigner la veille de votre venue au 01 40 20 53 17.

Note

Le Louvre est beaucoup moins fréquenté lors des nocturnes du mercredi et du vendredi. Le premier dimanche de chaque mois, l’entrée est gratuite.

Note

Achat de billet(s) à l’avance pour éviter la queue aux caisses : http://www.louvre.fr/billetterie. Mais vous n’échapperez pas à la queue de contrôle des billets.

 


C’est sous le règne de Louis XIV que naît l’idée de faire du palais du Louvre un dépôt d’œuvres d’art appartenant à la couronne. Mais c’est en 1793, pendant la révolution, que le palais du Louvre est réellement devenu un musée à partir des collections de la Couronne et des saisies des biens ecclésiastiques et à partir de 1792, des biens des émigrés.

Le musée du Louvre est un musée universaliste d’art et d’antiquités. C’est l’un des plus grands musées du monde, et le plus grand de Paris, par sa surface d’exposition de 60 600 m2, et ses collections qui comprennent près de 460 000 œuvres. Celles-ci présentent l’art occidental du Moyen Âge jusqu’à 1848(1), ceux des civilisations antiques qui l’ont précédé et influencé (Orientales, égyptienne, grecque, étruste et romaine), et les arts des premiers chrétiens et de l’Islam. Voir Point d’histoire – le Musée

Les collections sont divisées en 8 départements :

Antiquités orientales
Antiquités égyptiennes
Antiquités grecques, étrusques et romaines du Louvre
Arts de l’Islam
Sculptures
Objets d’art
Peintures
Arts graphiques

Malheureusement, il n’était pas possible de regrouper « par collection » les œuvres présentées. Il en résulte que certaines collections sont exposées sur plusieurs étages et difficiles quelquefois à trouver (La signalisation est assez quelconque). Il faut aussi ajouter qu’avec neuf millions de visiteurs annuels – soit près de 30 000 par jour – le Louvre est le musée le plus visité au monde et le plus encombré qui soit. La visite du Louvre est toujours longue (Beaucoup d’attentes), fatigante (On se heurte constamment à d’autres visiteurs), physiquement éprouvante (Des km à marcher, monter ou descendre sur 4 étages). Pour faciliter cette visite, nous avons à votre disposition sur votre portable (Tel, tablette ou PC) un article spécial « comment visiter le Louvre – Plans et orientation dans le musée – Où se situe les collections – Où se situe les Œuvres principales ». Voir (En cours de rédaction) …


Pour une visite ciblée ou pour ne pas passer à côté d’une œuvre majeure lors de votre visite, vous trouverez ci-dessous les œuvres les plus connues.

Code de Hammurabi : Cette grande pierre noire couverte d’inscriptions est l’un des plus vieux documents juridiques du monde, daté du XVIIIe siècle avant Jésus-Christ. Les inscriptions sont des sentences pénales prononcées sous le règne du Roi Hammurabi de Babylone –  Aile Richelieu, rez-de-chaussée, Salles 2 & 31L

Cour Carrée du Louvre (En particulier la façade Lescot à l’ouest côté Seine). Elle vaut la visite en traversant la Cour.

Fossés du Louvre de Philippe Auguste et de Charles V – Aile Sully, Entresol

David et Goliath (Peinture de Da Volterra) – Aile Denon, 1er étage, Salle 8

Degas – Aile Sully, 2ème étage, Salle C

Femmes peintres – Vallayer-Coster (Anne) et Vigée-Lebrun (Elisabeth) – Peintres – Aile Sully, 2ème étage, Salle 52

Galerie du Carrousel – Centre commercial

Hermaphrodite – Aile Sully, rez-de-chaussée, Salle 17

Impressionnistes au Louvre (La plupart sont au Musée d’Orsay en face, de l’autre côté de la Seine) – Monet, Degas, Pissarro et Sisley – Aile Sully, 2ème étage, Salle C

Joconde (Mona Lisa) – Aile Denon (Côté Seine) – 1er étage – Salle 6

La Liberté guidant le Peuple (A noter le pilosité naturelle sous aisselles) – Aile Denon, 1er étage, Salle 77

Léonard de Vinci (Peintures de la Joconde/Mona Lisa et Sta Anne, la Vierge et l’Enfant) – Salle 8

Louvre Médiéval

Michel-Ange (Statues l’Esclave Mourant et l’Esclave rebelle) – Aile Tenon – Salle 10

Monet – Aile Sully, 2ème étage, Salle C

Noces de Cana (Peinture de Véronèse. La plus grande peinture du Louvre, de 70 m²) – Aile Denon, 1er étage, Salle 6

Peintures faite avec des cœurs royaux ? – Intérieur de cuisine de Martin Drölling – Aile Sully, 2ème étage, Salle 57 – Martin Drölling est plus connu pour la substance qu’il a utilisée pour peindre que pour ses peintures. A la fin du XVIIIe siècle, des cœurs humains embaumés étaient utilisés pour donner un effet sépia très particulier aux peintures. Pendant la Révolution Française (1789-1799), le peuple a saccagé le Val de Grâce, où le cœur des rois et leurs familles depuis Louis XIII étaient traditionnellement conservés. Plusieurs artistes, y compris Drölling, ont acheté ces cœurs royaux aux pillards pour les utiliser dans leurs peintures. 

Pissarro – Aile Sully, 2ème étage, Salle C

Pyramide du Louvre – Cour Napoléon

Radeau de la Méduse (Peinture de Géricault) – Aile Denon, 1er étage, Salle 77

Régent (Diamant le) – Aile Denon, 1er étage, Galerie d’Apollon, salle 66

Remparts du Louvre – Louvre de Philippe Auguste et de Charles V – Aile Sully, Entresol

Sacre de Napoléon 1er (Peinture par David) – Peinture française 18è salle 8

Sisley – Aile Sully, 2ème étage, Salle C

Sphinx (Statue)

Statue de AÏN GHAZAL : la plus ancienne pièce exposée au Louvre d’environ 7000 ans avant notre ère – Aile Sully, rez-de-chaussée, Salle D

Vallayer-Coster (Anne) – Peintre – Aile Sully, 2ème étage, Salle 52

Vénus de Milo (Statue)

Victoire de Samothrace (Statue)

Vigée-Lebrun (Elisabeth) – Peintre – Aile Sully, 2ème étage, Salle 52

 

 (1) Les collections du musée d’Orsay présentent en partie la suite de celles du Louvre : l’art occidental de 1848 à 1914, dans toute sa diversité : peinture, sculpture, arts décoratifs, art graphique, photographie, architecture, etc. Il est situé sur l’autre rive de la Seine, pratiquement en face du Louvre. C’est aussi un musée à voir en particulier parce qu’il possède la plus grande collection d’œuvres impressionnistes (environ 440 peintures) et post-impressionnistes au monde. Soit plus de 900 toiles sur un total de près de 3 300. On peut y voir des chefs-d’œuvre de la peinture et de la sculpture comme Le Déjeuner sur l’herbe et l’Olympia d’Édouard Manet, une épreuve de La Petite Danseuse de quatorze ans de Degas, L’Origine du monde, Un enterrement à Ornans, L’Atelier du peintre de Courbet ou encore cinq tableaux de la Série des Cathédrales de Rouen de Monet et Bal du moulin de la Galette de Renoir. Le musée d’Orsay se situe en face du Louvre, de l’autre côté de la Seine.

 

Déplacez vous vers l’est en direction du côté fermé de la cour Napoléon. Après le porche vous pénétrez dans le Cour Carrée du Louvre.


4. Cour Carrée du Louvre

Carrousel du Louvre - Louvre Cour Carrée - Plan historique

Cour Carrée Louvre

GPS : 48° 51′ 37″ N 2° 20′ 19″ E

La Cour Carrée se situe dans la partie est du Palais du Louvre.

A l’origine se trouvait le palais médiéval du XIIème siècle. En 1866, des fouilles ont permis de reconstituer le plan sommaire du « Vieux Louvre », reproduit sur le sol de la Cour Carrée au moyen de lignes de pavés blancs.

Les bâtiments actuels qui ceignent la Cour Carrée ont été bâtis aux XVIe et XVIIe siècles.

 

Rep. Construction Roi Architecte
1 1546 – 1549 François Ier, Henri II Pierre Lescot
2 1559 – 1574 François II, Charles IX, Henri III Pierre Lescot
9 1624 – 1654 Louis XIII, Louis XIV Jacques Lemercier
12 1659 – 1664 Louis XIV Louis Le Vau
16 1667 – 1670 Louis XIV Louis Le Vau, Claude Perrault, Charles Le Brun

En 1546, François Ier demande aux architectes Pierre Lescot et Jean Goujon de transformer le « Vieux Louvre » en une résidence plus habitable, dans le style Renaissance. Lorsque vous êtes au milieu de la Cour Carrée et regardez en direction de la Pyramide que vous voyez à travers le porche, ce bâtiment est en face, sur la partie gauche en face de vous est l’aile Lescot.

 

Carrousel du Louvre - Louvre Cour Carrée

Façade ouest de la Cour carrée. Au centre, le pavillon Sully. À gauche, l’ aile Lescot. À droite, l’ aile Lemercier

Les successeurs de François 1er et jusqu’à Louis XIV, feront quadrupler la surface du château médiéval d’origine aujourd’hui disparu. Les bâtiments forment un quadrilatère d’environ 160 mètres de côté.

 

Revenez sur vos pas, passez à nouveau devant la Pyramide et continuez jusqu’à la Place du Carrousel où se dresse l’Arc de Triomphe du Carrousel.


5. La voie triomphale

 

La Voie Triomphale a toujours été un « rêve » pour nos gouvernants successifs. C’est une perspective qui relie le Louvre à l’Arche de la Défense.

Axe-magistral By Pline (Own work), via Wikimedia Commons

Voie Triomphale depuis les Tuileries by Pline (Own work), via Wikimedia Commons

Elle a été ébauchée au 17ème siècle : en 1664, Le Nôtre fut chargé par Louis XIV de redessiner le parterre du château des Tuileries. Le jardinier (on ne disait pas encore paysagiste) mit l’accent sur l’allée centrale qu’il prolongea bien au delà du parc. En 1709, on baptisa cette promenade plantée d’ormes Champs Élysées par allusion au lieu de séjour des héros dans la mythologie. En 1724, le directeur des jardins royaux, le duc d’Antin, prolonge l’avenue jusqu’à l’actuelle Etoile. Son successeur, le marquis de Marigny, la poursuit jusqu’au pont de Neuilly, pour des raisons de circulation mais aussi par goût esthétique et volonté de prestige. C’est ce qui a motivé encore aujourd’hui l’aménagement de la Défense.  L’axe de 7 km est ponctué de temps forts : la Pyramide du Louvre qui signale désormais l’origine, l’arc du Carrousel (décidé par Napoléon en 1806, alors qu’existait encore le palais des Tuileries), la Concorde, l’Arc de triomphe de l’Étoile (Aussi décidé par Napoléon 1er) et l’Arche de la Défense.

 

Avancez vous et admirez le jardin du Carrousel en face de vous.


6. Carrousel Jardin du Carrousel et Carrousel du Louvre

Jardin des Tuileries
75001 PARIS
Position GPS : 48° 51′ 43″ N 2° 19′ 58″ E
Ouvert du lever au coucher du soleil

Accès
Métro : ligne 1 (Station Place des Pyramides/Tuileries ou Palais Royal ou Concorde) – ligne 7 (Station Palais Royal)
RER : ligne A (Châtelet)
Bus : 21, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 81, 95
Parkings : Carrousel du Louvre, rue des Pyramides
Parking cars : Carrousel du Louvre
Architecte :Charles Percier et Pierre Fontaine
Sculpteur :François Joseph Bosio

 

Carrousel du Louvre - Arc de Triomphe

Arc de Triomphe du Carrousel

L’arc de triomphe du Jardin du Carrousel, en bordure des Jardins des Tuileries, est un monument datant de 1809 construit sous Napoléon 1er. Il est situé sur la place du Carrousel, juste à l’ouest du Musée du Louvre, sur l’esplanade précédant l’aile du Palais des Tuileries (qui n’existe plus puisque brûlé par les Communard en 1871).

L’arc de Triomphe du Carrousel est un hommage à la victoire de 1805 de la Grande Armée et de Napoléon 1er à Austerlitz.

Construit entre 1807 et 1809, le quadrige surmontant l’arc de Triomphe du Carrousel est une copie des Chevaux de Bronze de Constantin 1er dont l’original d’origine grecque du IVème siècle avec JC avait été rapporté à Constantinople puis à Venise après le sac de Constantinople par les Vénitiens.

L’original des « Chevaux de bronze » est arrivé à Paris en 1798 dans les fourgons de Napoléon Bonaparte alors général de l’armée d’Italie, puis rendue à l’Autriche en 1815 après Waterloo qui l’a restitué à Venise. Il est aujourd’hui au dessus de l’entrée principale de la Basilique Saint Marc à Venise. La copie actuelle du Carrousel a été effectuée par le sculpteur François Joseph Bosio en 1828. L’Arc de triomphe du Carrousel a une hauteur est de 14,60 mètres (45 pieds) et sa base est un rectangle de 19,60 mètres (60 pieds) sur 6,65 mètres (20 pieds et demi). Il est couronné d’une frise imposante en marbre (griotte d’Italie), sculptée et gravée et les bas-reliefs illustrent les évènements de la campagne de 1805 de Napoléon 1er.L’arc de triomphe du Carrousel en lui-même comporte les œuvres suivantes, réalisées sauf mention contraire en 1810 :

Quadrige, sur le sommet : François Joseph Bosio (1828, copie des chevaux de Saint-Marc)

Face ouest :

Bas-reliefs :
L’Entrée de l’armée française à Munich, Clodion
L’Entrevue de Tilsit, Claude Ramey

Statues :
Canonnier, Charles-Antoine Bridan
Carabinier de ligne, Moutoni
Grenadier, Robert-Guillaume Dardel
Sapeur, Jacques-Edme Dumont

Face est :

Bas-reliefs :
La Bataille d’Austerlitz, Jean-Joseph Espercieux (1810)
La Capitulation d’Ulm, Pierre Cartellier (1810)

Statues :
Carabinier à cheval, Joseph Chinard (1810)
Chasseur à cheval, Jean Joseph Foucou (1810)
Cuirassier, Charles-Auguste Taunay (1810)
Dragon, Charles-Louis Corbet (1810)

De part et d’autre de l’arc :

La France Victorieuse, Antoine-François Gérard (1809 ; 48° 51′ 41″ N 2° 19′ 59″ E)
L’Histoire, Antoine-François Gérard (1809 ; 48° 51′ 43″ N 2° 20′ 00″ E)

Le jardin du Carrousel (La partie du jardin des Tuileries la plus proche du Louvre), comporte également des statues, essentiellement des statues d’Aristide Maillol, installées en 1964 à l’initiative d’André Malraux, alors ministre des Affaires culturelles :

L’Action enchaînée(1905 ; 48° 51′ 45″ N 2° 20′ 03″ E)
L’Air(1938 ; 48° 51′ 45″ N 2° 19′ 53″ E)
La Baigneuse aux bras levés(1921 ; 48° 51′ 44″ N 2° 19′ 56″ E)
La Baigneuse drapée(1937 ; 48° 51′ 45″ N 2° 19′ 58″ E)
La Douleur(1912 ; 48° 51′ 41″ N 2° 19′ 55″ E)
L’Été(1910 ; 48° 51′ 42″ N 2° 19′ 56″ E)
Flore(1910 ; 48° 51′ 42″ N 2° 19′ 55″ E)
L’Hommage à Cézanne(1912 ; 48° 51′ 46″ N 2° 19′ 53″ E)
Jeune Fille allongée(1921 ; 48° 51′ 41″ N 2° 19′ 54″ E)
La Méditerranée(1905 ; 48° 51′ 44″ N 2° 20′ 00″ E)
La Montagne(1925 ; 48° 51′ 45″ N 2° 19′ 58″ E)
Le Monument aux morts de Port-Vendres(1923 ; 48° 51′ 42″ N 2° 19′ 51″ E)
La Nuit(1909 ; 48° 51′ 40″ N 2° 19′ 57″ E)
La Nymphe(1930 ; 48° 51′ 44″ N 2° 19′ 57″ E)
Pomone(1910 ; 48° 51′ 42″ N 2° 19′ 56″ E)
Pomone drapée(1921 ; 48° 51′ 41″ N 2° 19′ 54″ E)
La Rivière(1938 ; 48° 51′ 43″ N 2° 19′ 52″ E)
Les Trois Grâces(1938 ; 48° 51′ 45″ N 2° 19′ 58″ E)
Vénus(1928 ; 48° 51′ 44″ N 2° 19′ 57″ E)

 

Traversez l’Avenue du Général Lemonnier, vous arrivez dans le Jardin de Tuileries.


7. Jardin des Tuileries

75001 PARIS
Position GPS : 48° 51′ 44″ N – 2° 19′ 52″ E
Ouvert du lever au coucher du soleil
Accès
Métro : Palais Royal – Louvre
RER
Bus : 21, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 81, 95
Parkings : Carrousel du Louvre, rue des Pyramides
Parking cars : Carrousel du Louvre
Architecte :Pierre-François-Léonard Fontaine

 

Carrousel du Louvre - Palais des Tuileries 1870

Palais des Tuileries en 1871 avant incendie

Le Jardin des Tuileries était à l’emplacement de la cour du Palais des Tuileries, palais aujourd’hui détruit, dont la construction commença en 1564 sous l’impulsion de Catherine de Médicis. A cet emplacement se trouvaient trois fabriques de tuiles établies en 1372. Agrandi sous les règnes successifs, le Palais des Tuileries disposait d’une immense façade (266 mètres de long) et devint résidence royale (Henri IV, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI ou encore Louis XVIII), puis impériale (Napoléon Ier puis Napoléon III).

Sa destruction est le résultat d’un incendie volontaire le 23 mai 1871 par les Communards Jules-Henri-Marius Bergeret, Victor Bénot et Étienne Boudin. Les ruines du Palais des Tuileries furent abattues en 1883.

Pour aiguiser votre imagination, nous avons groupé 3 photos historiques : le Palais des Tuileries avant son incendie en 1871 (ci-dessus), pendant et après l’incendie (ci-dessous).

Carrousel du Louvre - Palais des Tuileries - Incendie de 1870 en cours

Palais des Tuileries – Incendie en cours

Carrousel du Louvre - Palais des Tuileries - Ruines après incendie

Palais des Tuileries – Ruines après l’incendie


 

 

 

 

 

 

 

 

Le jardin des Tuileries d’origine (1666) était l’œuvre d’André Le Nôtre. Il transforma l’ancien petit jardin du palais des Tuileries en parc à la française, en créant une large allée qui fut l’ébauche des Champs-Elysées.

De nos jours, le Jardin des Tuileries est le lieu d’une grande fête foraine qui se perpétue chaque année, pendant les mois d’été. Mais c’est aussi un immense « hall » d’exposition de statues dont vous avez la liste ci-dessous. Une centaine de statues sont réparties entre le Jardin du Carrousel (Voir point 6.) et le Jardin des Tuileries.

Le jardin des Tuileries, surtout dans sa partie orientale, comporte un ensemble d’œuvres classiques réalisées par des sculpteurs français :

Entrée ouest, le fer à cheval :

Buste de Le Nôtre (48° 51′ 54″ N 2° 19′ 22″ E)
La Loire et le Loiret, Corneille Van Clève (1703-1707 ; 48° 51′ 53″ N 2° 19′ 24″ E)
Le Nil, Lorenzo Ottoni (1688-1692 ; 48° 51′ 52″ N 2° 19′ 24″ E)
La Seine et la Marne, Nicolas Coustou (1704-1712 ; 48° 51′ 54″ N 2° 19′ 25″ E)
Le Tibre, Pierre Bourdict (1685-1690 ; 48° 51′ 54″ N 2° 19′ 26″ E)

Est du Grand Bassin octogonal :

Agrippine, Robert Doisy (1658-1690 ; 48° 51′ 50″ N 2° 19′ 27″ E)
Annibal, François Girardon (1722 ; 48° 51′ 52″ N 2° 19′ 30″ E)
L’Automne ou Vertumne, François Barois (1696 ; 48° 51′ 51″ N 2° 19′ 28″ E)
L’Été, Guillaume Coustou (1726 ; 48° 51′ 53″ N 2° 19′ 29″ E)
L’Hiver, Jean Raon (1710-1712 ; 48° 51′ 53″ N 2° 19′ 29″ E)
Jules César, Nicolas Coustou (1722 ; 48° 51′ 51″ N 2°19′ 29″ E)
Le Printemps ou Pomone, François Barois (1696 ; 48° 51′ 51″ N 2° 19′ 27″ E)
Véturie, Pierre Le Gros le jeune (1695 ; 48° 51′ 54″ N 2° 19′ 29″ E)

Terrasse du Jeu-de-Paume :

Lion, Giuseppe Franchi (48° 51′ 58″ N 2° 19′ 24″ E)

Terrasse de l’Orangerie :

Le Baiser, Auguste Rodin (1886-1898 ; 48° 51′ 50″ N 2° 19′ 18″ E)
Ève, Auguste Rodin (1881 ; 48° 51′ 50″ N 2° 19′ 22″ E)
La Grande Ombre, Auguste Rodin (1880 ; 48° 51′ 50″ N 2° 19′ 22″ E)
Lion, Giuseppe Franchi (1806 ; 48° 51′ 50″ N 2° 19′ 18″ E)
Méditation, Auguste Rodin (1881 ; 48° 51′ 50″ N 2° 19′ 22″ E)

Terrase des Feuillants :

Lion et lionne se disputant un sanglier, Auguste Cain (1882 ; 48° 51′ 54″ N 2° 19′ 38″ E)
Monument à Jules Ferry, Gustave Michel (1906-1910 ; 48° 51′ 49″ N 2° 19′ 52″ E)
Monument à Waldeck-Rousseau, Laurent Marqueste (1909 ; 48° 51′ 56″ N 2° 19′ 30″ E)
Retour de chasse, Antonin Carlès (1888 ; 48° 51′ 49″ N 2° 19′ 53″ E)
Rhinocéros attaqué par des tigres, Auguste Cain (1882-1884 ; 48° 51′ 55″ N 2° 19′ 37″ E)

Terrase du Bord-de-l’Eau :

Les Fils de Caïn, Paul Landowski (1906, terrasse du Bord-de-l’Eau ; statue ; 48° 51′ 41″ N 2° 19′ 45″ E)
Lion au serpent, Antoine-Louis Barye (1832 ; 48° 51′ 48″ N 2° 19′ 24″ E)

Grand Couvert :

Apollon, Paul Belmondo (48° 51′ 54″ N 2° 19′ 31″ E)
Jeannette, Paul Belmondo (48° 51′ 54″ N 2° 19′ 31″ E)
Monument à Charles Perrault, Gabriel Pech (1908 ; 48° 51′ 54″ N 2° 19′ 33″ E)

Exèdre Nord :

Atalante, Pierre Lepautre (1703-1705 ; 48° 51′ 49″ N 2° 19′ 41″ E)
Faune au chevreau, Pierre Lepautre (1685 ; 48° 51′ 50″ N 2° 19′ 40″ E)
Hippomène, Guillaume Coustou (1712 ; 48° 51′ 49″ N 2° 19′ 41″ E)

Exèdre Sud :

Apollon poursuivant Daphné, Nicolas Coustou (1714 ; 48° 51′ 47″ N 2° 19′ 40″ E)
Daphné poursuivie par Apollon, Nicolas Coustou (1714 ; 48° 51′ 47″ N 2° 19′ 39″ E)
Vénus callipyge, François Barois et Jean Thierry (1683-1686 ; 48° 51′ 47″ N 2° 19′ 38″ E)

Grand Carré :

Diane à la biche, Guillaume Coustou (48° 51′ 51″ N 2° 19′ 44″ E)
Diane chasseresse, Edmond Lévêque (1869 ; 48° 51′ 45″ N 2° 19′ 49″ E)
Flore Farnèse, Antoine André (1676 ; 48° 51′ 44″ N 2° 19′ 39″ E)
Hercule Farnèse, Giovanni Comino (1670 ; 48° 51′ 47″ N 2° 19′ 42″ E)
Jules César, Ambrogio Parisi (1694 ou 1713 ? ; 48° 51′ 48″ N 2° 19′ 42″ E)
La Mort de Laïs, Mathieu-Meusnier (1850 ; 48° 51′ 43″ N 2° 19′ 44″ E)
Nymphe, Edmond Lévêque (1866 ; 48° 51′ 45″ N 2° 19′ 50″ E)
Tigre terrassant un crocodile, Auguste Cain (1869-1873 ; 48° 51′ 47″ N 2° 19′ 51″ E)
Tigresse apportant un paon à ses petits, Auguste Cain (1873 ; 48° 51′ 43″ N 2° 19′ 48″ E)

Grand Bassin rond :

Alexandre combattant, Charles-François Lebœuf (1836 ; 48° 51′ 45″ N 2° 19′ 44″ E)
Le Bon Samaritain, François Sicard (1896 ; 48° 51′ 45″ N 2° 19′ 45″ E)
Caïn venant de tuer son frère Abel, Henri Vidal (1896 ; 48° 51′ 46″ N 2° 19′ 48″ E)
Cassandre se met sous la protection de Pallas, Aimé Millet (1877 ; 48° 51′ 47″ N 2° 19′ 48″ E)
Le Centaure Nessus enlevant Déjanire, Laurent Marqueste (1892 ; 48° 51′ 48″ N 2° 19′ 46″ E)
Cincinnatus, Denis Foyatier (1834 ; 48° 51′ 46″ N 2° 19′ 43″ E)
La Comédie, Jules Toussaint Roux (1874 ; 48° 51′ 48″ N 2° 19′ 45″ E)
Médée, Paul Gasq (1896 ; 48° 51′ 46″ N 2° 19′ 43″ E)
La Misère, Jean-Baptiste Hugues (1905-1907 ; 48° 51′ 45″ N 2° 19′ 47″ E)
Périclès distribuant des couronnes aux artistes, Jean-Baptiste Joseph Debay (1835 ; 48° 51′ 45″ N 2° 19′ 46″ E)
Le Serment de Spartacus, Louis-Ernest Barrias (1869 ; 48° 51′ 48″ N 2° 19′ 44″ E)
Thésée combattant le Minotaure, Jules Ramey (1821 ; 48° 51′ 48″ N 2° 19′ 47″ E)

Dans ce même Jardin de Tuileries, dans sa partie occidentale, la plus proche de la Concorde, vous pourrez aussi voir un ensemble d’œuvres contemporaines, installées principalement en 2000 sous la direction d’Alain Kirili.

L’Ami de personne, Érik Dietman (1992 ; 48° 51′ 51″ N 2° 19′ 40″ E)
Arbre des voyelles, Giuseppe Penone (1999 ; 48° 51′ 47″ N 2° 19′ 34″ E)
Arcs de cercles complémentaires, François Morellet (2000, Jardin des Tuileries ; installation murale ; 48° 51′ 54″ N 2° 19′ 22″ E)
Le Bel costumé, Jean Dubuffet (1973/1998 ; 48° 51′ 56″ N 2° 19′ 25″ E)
Column, Tony Cragg (2001 ; 48° 51′ 57″ N 2° 19′ 30″ E)
Comptine, Anne Rochette (1999, groupe sculpté ; 48° 51′ 48″ N 2° 19′ 31″ E)
Confidence, Daniel Dezeuze (2000, Jardin des Tuileries ; installation ; 48° 51′ 47″ N 2° 19′ 39″ E)
Coup de chapeau II, Roy Lichtenstein (1996 ; 48° 51′ 51″ N 2° 19′ 42″ E)
L’Échiquier, grand, Germaine Richier (1959, groupe sculpté ; 48° 51′ 48″ N 2° 19′ 35″ E)
Force et Tendresse, Eugène Dodeigne (1996 ; 48° 51′ 51″ N 2° 19′ 42″ E)
La Foule, Raymond Mason (1963-1967, groupe sculpté ; 48° 51′ 55″ N 2° 19′ 29″ E)
Galatea, Roy Lichtenstein (1990 ; 48° 51′ 51″ N 2° 19′ 42″ E)
Grand Commandement blanc, Alain Kirili (1986, groupe sculpté ; 48° 51′ 51″ N 2° 19′ 21″ E)
Grande Femme II, Alberto Giacometti (1959-60 ; 48° 51′ 50″ N 2° 19′ 29″ E)
La Grande Musicienne, Henri Laurens (1937 ; 48° 51′ 50″ N 2° 19′ 29″ E)
Manus Ultimus, Magdalena Abakanowicz (1997 ; 48° 51′ 49″ N 2° 19′ 40″ E)
Microbe vu à travers un tempérament, Max Ernst (1964 ; 48° 51′ 50″ N 2° 19′ 29″ E)
Personnage III, Étienne Martin (1967, groupe sculpté ; 48° 51′ 52″ N 2° 19′ 31″ E)
(Placé) sur un point fixe (Pris) depuis un point fixe. n° 717, Lawrence Weiner (2000, Jardin des Tuileries ; installation murale ; 48° 51′ 55″ N 2° 19′ 30″ E)
Primo Piano II, David Smith (1962 ; 48° 51′ 50″ N 2° 19′ 29″ E)
Reclining Figure, Henry Moore (1951 ; 48° 51′ 50″ N 2° 19′ 25″ E)
Standing Woman, Gaston Lachaise (1932 ; 48° 51′ 49″ N 2° 19′ 40″ E)
The Welcoming Hands, Louise Bourgeois (1996, groupe sculpté ; 48° 51′ 55″ N 2° 19′ 22″ E

Au dessous de la Cour Napoléon du Louvre (La place où se situe la Pyramide) se trouve le centre commercial appelé Carrousel du Louvre (En référence à la place du Carrousel toute proche). C’est une galerie commerciale de 10 200 m2, ouverte le dimanche. Inaugurée en octobre 1993, elle compte de nombreuses boutiques de grandes enseignes comme Sephora, etc. des restaurations. En 2013, le Carrousel du Louvre est le neuvième centre commercial le plus visité de France avec 16,7 millions de visiteurs.

Le carrousel du Louvre est aussi un espace historique et culturel, avec la présence notamment d’un accès au musée du Louvre ainsi que d’un amphithéâtre de l’École du Louvre de 600 places (amphithéâtre Rohan), des lieux dédiés à des expositions et un espace archéologique avec les Murs de l’enceinte de Paris au Carrousel du Louvre.;

 

Pour la 2ème partie suite de la balade Louvre à Bon Marché, cliquez ici

Copyright – Reproduction autorisée sous condition de nomination des auteurs : www.paris.guide.web.com, Wikipédia et Wikimédia.
Louvre – Musée du Louvre – Palais du Louvre – Visite du Louvre – Louvre plan – Architecte du Louvre – Cour Carrée Louvre – Le Louvre histoire – Plan du Musée du Louvre – Louvre médiéval – Pyramide Louvre – Tuileries – Jardin Tuileries – Concorde – Place de la Concorde Paris – Obélisque Concorde – Pont de la Concorde – Carrousel – Carrousel du Louvre – Arc de Triomphe du Carrousel – Jardin du Carrousel – Assemblée nationale – Palais Bourbon – Chambre des députés – Parlement – Musée Rodin – Musée Rodin Meudon – Rodin sculptures – Matignon – Rue de Varenne – Le Bon Marché – Basilique Sainte Clotilde – Église Sainte Clotilde

160318