Palais de Tokyo, Musée Guimet et autres musées

 

Palais de Tokyo - Musée Galliéra

Palais de Tokyo et Musée Galliéra (A l’arrière) – By Strobilomyces (Own work) via Wikimedia Commons

 

Balade-itinéraire.

Cette page est la 2ème partie de la promenade complète:

Tour Eiffel – Arc de Triomphe via Palais de Chaillot, Avenue George V et les Champs Élysées

 

1ère partie – Chaillot – Promenade Tour Eiffel/Arc de Triomphe

https://paris-guide-web.com/chaillot/

1. Tour Eiffel (Point de départ)

2. Chaillot et le Jardin du Trocadéro

3. Chaillot : la colline et le Palais de Chaillot

4. Musée de la Marine (Aile Sud Ouest du Palais de Chaillot)

5. Musée de l’Homme (Aile Sud Ouest du Palais de Chaillot)

6. Cité de l’architecture et du patrimoine (Nord Est du Palais de Chaillot)

 

2ème partie – Palais de Tokyo, Musée Guimet et autres musées

7. Le Conseil économique, social et environnemental

8. Place d’Iéna

9. Musée Guimet

10. Le Panthéon Bouddhique et le jardin japonais (Derrière le musée Guimet au 19 avenue d’Iéna)

11. Palais de Tokyo

12. Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

13. Musée de la Mode – Palais Galliera

 

3ème partie : Avenue George V – Balade dans le triangle d’or

https://paris-guide-web.com/avenue-george-v/

14. Avenue George V

15. Au débouché de l’Avenue George V : l’Avenue des Champs Elysées

16. Près de l’Avenue George V : l’immeuble Art Nouveau au 6 avenue Kléber de Georges Chédanne

17. Place du Général de Gaulle (Place de l’Etoile)

18. Arc de Triomphe (de l’étoile)

 

 

2ème partie – Palais de Tokyo, Musée Guimet et autres musées

Au cours de cette deuxième partie, vous croiserez des musées originaux, à part du circuit touristique classique. Entrez si vous avez le temps ou notez leur adresse pour revenir plus tard.

 


7. Le Conseil économique, social et environnemental

9 Place d’Iéna
75016 PARIS
Tél : 33 (0)1 44 43 60 00
http://www.lecese.fr/contact
Position GPS : 48° 51′ 55″ – Nord – 2° 17′ 38″ Est
Ouverture :
Fermeture :
Accès
Métro : Station Iéna (ligne 9)
RER :
Bus : lignes 32, 63 et 82)
Parking : 65 Avenue Kleber
Architectes : Auguste Perret et ses frères Gustave et Claude

 

Le Conseil économique, social et environnemental exerce une fonction consultative, optionnelle ou obligatoire dans le cadre du processus législatif. Cette assemblée permet la représentation au niveau national des organisations professionnelles et la communication entre les différents acteurs de l’économie. Il comporte au maximum 233 membres. Son utilité est quelquefois discutée. En d’autres occasions, sa fusion avec le Sénat (Utilité discutée également) a été évoquée.

Palais de Tokyo - Bureau Président CESE

Bureau du Président du CESE by Tiraden via Wikimedia Commons

Le bâtiment construit en 1937, a été d’abord le musée des travaux publics. Le bâtiment public est original par la rotondité de la façade où les colonnes s’évasant vers le sommet.

C’est à l’architecte Auguste Perret, aidé par ses frères Gustave et Claude que l’on doit cet édifice. Ils ont employé le béton sans camouflage car ils savaient fabriquer un béton fin et de bonne qualité, qui a bien vieilli. Les deux ailes du bâtiment emploient plusieurs formes de béton : du béton coloré, du béton sablé.

 

Continuez votre promenade en descendant la rue : vous arrivez à la Place d’Iéna.


8. Place d’Iéna

Cette place porte le nom de la victoire napoléonienne du .

Au centre de la place est située la statue équestre du Général Président George Washington (Sculpteur américain Daniel Chester French).

Palais de Tokyo - George Washington

By David Monniaux via Wikimedia Communs

George Washington ( – ) est le chef d’état-major de l’Armée continentale de l’union pendant la guerre d’indépendance (1775-1783) avant d’être le premier président des États-Unis (1789-1797).

Il était l’un des planteurs les plus riches de la région avec son domaine de Mount Vernon (Aujourd’hui ouvert au public).

Après le conflit, il participe à la rédaction de la Constitution américaine et fait l’unanimité lors de la première élection présidentielle.

Considéré comme l’un des Pères fondateurs des États-Unis par les Américains, son nom a été donné à la capitale des États-Unis et à un État du nord-ouest de l’Union, ainsi qu’à de nombreux sites et monuments. Son effigie figure depuis 1932 sur la pièce de 25 cents (quarter) ainsi que sur le billet d’un dollar.

 

Sur la place d’Iéna et sur votre gauche se trouve le musée Guimet.


9. Musée Guimet

6 Place d’Iéna
75016 PARIS
Tél : 33 (0)1 56 52 53 00 http://www.guimet.fr/fr/visite/acces
Position GPS : 48° 51′ 55″ – Nord –  class=”longitude”>2° 17′ 38″ Est
Ouverture : de 10 à 18h
Fermeture : le mardi, le 1er mai, 25 décembre et 1er janvier.
Accès
Métro : ligne 9 : station Iéna, et ligne 6 : station Boissière
RER :
Bus : 63, 82, 30, 22, 32
Vélib : Staion 4 ruye de Longchamps et 1 rue Galilée
Parking : Avenue Klébere et avenue George V (place de l’Alma). Architectes : bâtiment rénové en 2001 par les architectes Henri et Bruno Gaudin.

 

Histoire

Le musée est du à l’initiative d’Émile Guimet (1836-1918), industriel et érudit lyonnais. Il se spécialise dans les objets d’art asiatiques et transfère ses collections dans le musée qu’il fait construire à Paris et qui est inauguré en 1889.

En 1927, le musée Guimet est rattaché à la Direction des musées de France et regroupe d’autres collections et legs de particuliers. C’est désormais la plus grande collection d’art asiatique hors d’Asie.

 

Montez ensuite l’avenue d’Iéna sur quelques dizaines de mètres, jusqu’au 19.


10. Le Panthéon Bouddhique et le jardin japonais (Derrière le musée Guimet au 19 avenue d’Iéna)

19 rue d’Iéna
75016 PARIS
Tél : 33 (0)1 40 73 88 00 et  33 (0)1 56 52 54 33 http://www.guimet.fr/fr/collections/visite-virtuelle/443-pantheon-bouddhique
Position GPS : 48° 51′ 55″ – Nord – 2° 17′ 38″ Est
Ouverture : de 10 à 18h
Fermeture : le mardi, le 1er mai, 25 décembre et 1er janvier

Accès
Métro : ligne 9 : station Iéna, et ligne 6 : station Boissière
RER :
Bus : 63, 82, 30, 22, 32
Vélib : Station 4 rue de Longchamps et 1 rue Galilée
Parking : Avenue Kléber et avenue George V (place de l’Alma). Architectes : René Sergent

 

Palais de Tokyo - Jardin Japonais Guimet

Le jardin japonais (musée Guimet) par Jean-Pierre Dalbéra via Wikimedia Commons

Le musée Guimet gère aussi le Panthéon bouddhique situé dans l’Hôtel néo-classique Heidelbach (1852 – 1922, banquier, président de la chambre de commerce des Etats Unis), ainsi que le musée d’Ennery consacrés, eux aussi, à l’art asiatique.

Toutefois, alors que les collections sont réparties dans le musée Guimet par aire géographique et selon une évolution stylistique ayant pour but la connaissance de l’histoire des arts de l’Asie, l’approche du panthéon bouddhique est plus liée au projet originel d’Émile Guimet. Son but est le choix d’objets de plus de 250 œuvres japonaises (et en complément des œuvres chinoises) particulièrement signifiants sur le plan iconographique, la connaissance des religions, en l’occurrence celles des formes de bouddhismes extrême-orientaux (Chine-Japon).

Il y a aussi un jardin japonais de 450 m2 (Entrée gratuite) aménagé lors des rénovations de 1991 : bambous géants, dalles de pierre, petits ponts de bois, pièce d’eau.

Egalement en hauteur du jardin, un authentique pavillon japonais réalisé en 2001 par des artistes et charpentiers japonais. C’est l’un des lieux les plus relaxants de Paris. Il accueille les cérémonies du thé du musée Guimet (Sur inscription seulement), qui offrent un moment privilégié pour goûter aux plaisirs de l’art de vivre du Japon. Le programme des cérémonies de thé servi dans ce pavillon sont à consulter en cliquant ici.

 

Si vous désirez avoir un repas gastronomique dans un cadre raffiné d’un hôtel particulier, redescendez l’avenue d’Iéna sur quelques mètres, au 9bis Avenue D’Iéna, où vous trouvez l’hôtel des Arts et Métiers. Il ne s’agit pas d’un hôtel où l’on peut dormir, mais d’un hôtel particulier qui appartient à l’association des Ingénieurs Arts et Métiers (Ecole nationale supérieure des Arts et Métiers crée en 1780 par le duc François de La Rochefoucauld-Liancourt, ami de Louis XVI).

 

Restaurant gastronomique des Arts et Métiers “les Arts”

Palais de Tokyo - Hôtel Arts et MétiersCe restaurant est un club réservé aux Ingénieurs Arts et Métiers (Salles de réunion, bibliothèque, gestion de l’association des ingénieurs) mais aussi ouvert au public (Repas mais aussi événements exceptionnels, location de l’hôtel pour mariages, meetings, etc.). Dans un cadre majestueux, vous pourrez déguster un excellent repas. Il est recommandé de réserver (Tel 01 40 69 27 53). Ouvert du lundi au vendredi pour les services du déjeuner (de 12h à 14h) et du dîner (de 19h30 à 22h).

Restaurant gastronomique “les Arts”
9bis Avenue d’Iéna
75016 PARIS
Tél : 33 (0)1 40 69 27 69
www.
Position GPS : 48° 51′ 55″ – Nord – 2° 17′ 38″ Est<
Ouverture : lundi au Vendredi de 12 à 14 h et de 19 h 30 à 22 h
Fermeture : Août et semaine entre Noël et jour de l’an.
Accès
Métro :
RER :
Bus :
Parking :
Architectes :

 

Redescendez Place d’Iéna et prenez l’Avenue du Président Wilson en direction de la Seine, pour aller vers le Palais de Tokyo.


11. Palais de Tokyo

13 avenue du Président Wilson
75116 PARIS
Tél : 33 (0)1 81 97 35 88
http://palaisdetokyo.getaticket.com/Information.aspx href=”mailto:reservation@palaisdetokyo.com”>reservation@palaisdetokyo.com
Position GPS : 48° 51′ 52″ N – 2° 17′ 52″ E
Ouverture : de 12 à 24 h
Fermeture : mardi, 1er mai, 25 décembre et 1er janvier (Fermeture exceptionnelle à 18 h les 24 et 31 décembre)
Accès
Métro : ligne 9 (Stations Iéna ou Alma Marceau)
RER : ligne C (Station Pont de l’Alma)
Bus : 32, 42, 63, 72, 80, 82, 92 Parking : à proximité – avenue George V (place de l’Alma).
Architectes : rénové en 2001 par les architectes Henri et Bruno Gaudin

 

Histoire

Le Palais de Tokyo donne côté Seine sur l‘avenue de New-York qui a porté le nom de Quai Debilly puis Avenue de Tokio (de 1918 à 1945) au moment de sa construction, pour l’exposition universelle de 1937.

Depuis 2002, les responsables du Palais de Tokyo s’imposent par leur énergie pour que le Palais de Tokyo soit un des plus grands centres d’art contemporain en Europe. Ils encouragent la création contemporaine avec une programmation éclectique et inventive autour d’artistes émergents et confirmés de tous horizons.

Il a ré-ouvert en 2012 agrandi et rénové, passant de 8000 à 22 000 m².

Sur le parvis du palais de Tokyo a été érigé en 1948 un monument à la mémoire des combattants de la France libre d’Antoine Bourdelle. Consultez le programme des expositions, événements et activités qui se succèdent tous les 3 à 6 mois.

 

A proximité se trouvent le Musée d’art Moderne de la Ville de Pari et le Musée de la Mode – Musée Galliéra


12. Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

11 Avenue du Président Wilson
75016 PARIS
Tél : 33 (0)1 53 67 40 00
www.mam.paris.fr/fr/expositions
Achat de billet “coupe fil” : http://b12-gat.apps.paris.fr/accueil.aspx
Position GPS :48° 51′ 52″ Nord – 2° 17′ 52″ Est
Ouverture : mardi au dimanche de 10 à 18 h (Jusqu’à 22 h le jeudi)
Ouverture exceptionnelle dimanche 1er novembre et mercredi 11 novembre des expositions temporaires (Collections permanentes fermées)
Fermeture : lundi et jours fériés.
Accès
Métro : ligne 9 – Arrêt Alma-Marceau ou Iéna
RER : ligne C – Arrêt Pont de l’Alma
Bus : lignes 32, 42, 72, 80, 82 et 92
Vélib’: 2, avenue Marceau
Autolib’ : 1, avenue Marceau ou 24, avenue d’Iéna
Parking : Avenue George V (place de l’Alma).
Architectes : Jean-Claude Dondel et André Aubert

 

La Ville de Paris crée le Musée d’art moderne en 1961. Le bâtiment est à la fois un palais classique et moderne. Le musée d’art moderne propose une programmation dense, à dimension internationale, afin de maintenir une actualité permanente.

La programmation contribue à déterminer l’identité du lieu et à assumer cette notion de « décalage », notamment par rapport aux musées nationaux. Cette politique de programmation permet une ouverture à des publics différents (générations, médium,…) et par conséquent un mélange de ces publics : public de l’art moderne, de l’art contemporain, de la vidéo, de la BD par exemple.

A chaque étage du musée correspond un axe de programmation spécifique. L’étage de l’ARC expose la scène contemporaine internationale et française avec des expositions prospectives, individuelles ou collectives de très jeunes artistes.

L’étage historique propose des rétrospectives ou des expositions modernes de grande envergure, qui sont en général des monographies à l’exemple de Dufy, Van Dongen, Basquiat, De Chirico. Il peut aussi accueillir des expositions d’artistes vivants très confirmés : François Morellet ou encore Georg Baselitz.

Enfin, l’étage des collections accueille des événements particuliers, comme par exemple une programmation plus audacieuse consacrée à la peinture (Marc Desgrandchamps) ou encore des expositions de donations qui peuvent constituer des événements au sein des collections à l’exemple en 2010 de la donation Eugène Leroy ou en 2011 des salles consacrées à la donation Bernard Buffet ou encore de l’ensemble d’œuvres de De Chirico

 

Traversez la rue pour aller au Musée Galliéra (dont l’entrée se trouve dans la rue parallèle Pierre 1er de Serbie).


13. Musée de la Mode – Palais Galliera

10 Avenue Pierre 1er de Serbie, Rue de Galliera
75016 PARIS
Tél : 33 (0)1 56 52 86 00
http://www.palaisgalliera.paris.fr/
Pour information pratiques : http://www.palaisgalliera.paris.fr/fr/informations-pratiques/preparer-sa-visite-documents-telecharger-achats-de-billets-en-ligne#sthash.jMqp9Q62.dpuf
Position GPS : 48° 51′ 56″ Nord – 2° 17′ 48″ Est
Ouverture : seulement lors des expositions temporaires :  mardi au dimanche de 10 à 18 h ( Nocturne le jeudi jusqu’à 21 h)
Fermeture : lundis et les jours fériés et les périodes sans exposition temporaire (Téléphoner ou internet)
Vestiaire : Le Palais Galliera ne dispose pas de vestiaire. En application du Plan Vigipirate, l’accès au musée est interdit aux valises, sacs de voyage et sacs à dos.
Accès
Métro : ligne 9 (Iéna ou Alma-Marceau), ou ligne 6 (Boissière)
RER : ligne C (Pont de l’Alma)
Bus : 32, 42, 63, 72, 80, 82, 92
Vélib’ 4 rue de Longchamp, 1 rue Bassano, 2 avenue Marceau Autolib’ 1 avenue Marceau, 33 avenue Pierre-1er-de-Serbie, 24 avenue d’Iéna
Parking : avenue George V (place de l’Alma).
Architectes :

 

L’intention de la duchesse de Galliera était de laisser à l’Etat un terrain et un palais qu’elle devait construire. A partir de là, une cascade de “bêtises” vont faire capoter le projet d’origine.

La duchesse devait jouir sa vie durant de l’édifice à l’usage de Musée et des bâtiments de service qu’elle s’engage à faire élever, l’Etat ne pouvant disposer de l’ensemble qu’à son décès. L’acte est ratifié le 31 octobre 1878.

La construction manque d’être interrompue pour une question d’alignement des bâtiments. Ensuite il apparaît que le notaire de la duchesse s’est trompé dans la notification du destinataire du don mentionnant la Ville de Paris au lieu de l’Etat.

Face à l’administration, les multiples tentatives pour rétablir l’attribution de sa donation restent vaines. La duchesse prend la décision radicale, le 7 octobre 1884, de léguer l’ensemble de sa collection d’art au Palazzo Rosso à Gênes. Elle ne sera donc jamais présentée dans le palais.

Cependant, la duchesse maintient les fonds nécessaires à l’achèvement du bâtiment qu’elle cédera immédiatement à la Ville de Paris, libre d’en faire l’usage souhaité. Le Palais dépourvu des collections qui lui étaient destinées, restera vide comme un écrin sans bijoux.

Le 19 décembre 1895, le sort du musée est fixé : il est inauguré en tant que musée d’Art Industriel. Une programmation d’expositions d’art industriel au Palais Galliera, deux manifestations y sont organisées annuellement.

En 1954, le Palais Galliera ouvre ses salles aux expositions annuelles du Salon des peintres témoins de leur temps. Les plus grands artistes contemporains du moment se rencontrent dans les salles de Galliera : Utrillo, Rouault, Matisse, Chagall, Buffet, Picasso ou encore Léger, Braque, Kisling, et Gromaire… Chaque année un thème est imposé, en rapport avec l’Homme et son environnement, comme L’Homme dans la ville en 1954, Le pain et le vin en 1965 ou encore La vie des choses en 1973. Seuls les artistes figuratifs sont invités à en livrer leurs visions.

En 1977, changeant à la fois de nom et d’adresse, le musée du Costume devient le musée de la Mode et du Costume en s’installant au Palais Galliera. Autonome, le musée hérite des collections de costumes et d’accessoires jusqu’alors conservées au musée Carnavalet.  En 1997 encore, la dénomination du musée change pour la deuxième fois. Le musée de la Mode et du Costume de la Ville de Paris devient le musée de la Mode de la Ville de Paris.

Après de long travaux de mise aux normes, le musée rouvre ses portes en septembre 2013. Le public redécouvre le musée dans l’esprit de son architecte Paul René Léon Ginain. C’est un retour aux sources que connaît le palais et, comme une seconde naissance,  il voit son nom changer pour la troisième fois. Le musée Galliera devient le Palais Galliera.

Situés en plein centre de Paris, les réserves et ateliers de restauration et de conservation préventive du Palais Galliera comptent parmi les aménagements les plus vastes d’Europe dans cette catégorie, avec une superficie de 6.300 m2 distribués sur trois niveaux. – Pour en savoir plus cliquez sur  http://www.palaisgalliera.paris.fr/fr/palais-galliera/les-ateliers-de-restauration-et-de-conservation-preventive/les-lieux#sthash.9NSpYm3Y.dpuf

Le Palais Galliera ne propose pas de présentation permanente de ses collections et vit au rythme de ses expositions exclusivement temporaires. Entre chaque exposition, le musée est fermé au public. Pour connaître les expositions cliquez sur http://www.palaisgalliera.paris.fr/fr/expositions/la-mode-retrouvee

 

Descendre l’Avenue du Président Wilson jusqu’à la place de l’Alma et prendre à gauche la 2ème rue, l’Avenue Georges V. Montez en direction de la Place Charles de Gaulle (Place de l’Etoile). Au 12 de cette avenue se situe le cabaret parisien Crazy Horse connu du monde entier.

Cliquez ici pour obtenir la 3ème partie de la promenade Tour Eiffel:ARc de Triomphe via l’avenue George V.


Champs elysées – avenue des champs elysées – champs élysée – champ élysée – arc de triomphe – champs elysées – avenue des champs elysées – visite arc de triomphe – arc de triomphe visite – longueur avenue des champs elysées – place charles de gaulle – Avenue George V – Tour Eiffel – Palais de Chaillot – Palais du Trocadéro – Jardin du Trocadéro – Musée de la Marine – Musée de l’Homme – Cité de l’Architecture et du Patrimoine – Conseil Economique, social et environnemental – Palais d’Iéna – Place d’Iéna – Musée Guimet – Panthéon bouddhiste – Musée Galliéra – Musée de la Mode – Musée d’Art moderne – Fontaine de Varsovie – Place du Trocadéro – Crazy Horse

151019